Médicaments contre le TDAH et grossesse

L’innocuité des médicaments stimulants sur le bébé en développement pendant la grossesse est inconnue parce que les femmes enceintes sont souvent exclues des essais cliniques qui étudient les effets des médicaments sur elles. Les effets des médicaments utilisés pendant la grossesse dépendent de nombreux facteurs, tels que :

  • La quantité de médicament prise (parfois appelée la dose).
  • le moment où le médicament est pris pendant la grossesse
  • Les autres problèmes de santé dont une femme peut souffrir.
  • Les autres médicaments que pourrait prendre une femme

Les médicaments stimulants, tels que les amphétamines comme Adderall ou les méthylphénidates comme Concerta, Ritalin LA et Metadate CD, sont tous considérés comme des médicaments de “catégorie C”. Cela signifie que des études menées sur des animaux exposés à ces médicaments ont montré un effet négatif sur le développement de leurs petits, mais qu’il n’existe pas d’études adéquates et bien contrôlées chez l’homme pour permettre aux prestataires de soins de santé de tirer des conclusions sur les effets de ces médicaments sur les grossesses humaines. Une étiquette de catégorie C signifie également que les avantages de l’utilisation de ces médicaments pendant la grossesse peuvent être acceptables malgré les risques potentiels.

C’est pourquoi il est important pour toutes les femmes de parler à leur médecin si elles sont enceintes ou planifient une grossesse et prennent des médicaments. Ensemble, vous pourrez évaluer les risques et les avantages de la prise en charge de votre TDAH par rapport aux risques potentiels de l’utilisation de médicaments pendant la grossesse.

Si vous envisagez de tomber enceinte ou si vous l’êtes déjà et que vous prenez des médicaments pour traiter votre TDAH, voici quelques questions importantes à prendre en compte dont vous souhaiterez peut-être discuter plus avant avec votre médecin :

  • Quels sont les risques associés à la prise de médicaments stimulants pendant la grossesse ?
  • Devrais-je cesser de prendre des stimulants avant de devenir enceinte ?
  • Devrais-je cesser de prendre des stimulants pendant les trois premiers mois de la grossesse ?
  • Devrais-je cesser de prendre des stimulants pendant toute la durée de ma grossesse ?
  • Quels sont les risques pour moi et pour mon bébé en développement si mon TDAH n’est pas traité ?
  • Y a-t-il des risques pour mon bébé si je cesse de prendre mes médicaments stimulants ?
  • Si je décide d’arrêter de prendre mes médicaments, comment puis-je le faire en toute sécurité ?
  • Existe-t-il d’autres médicaments utilisés pour traiter le TDAH qui sont plus sûrs pendant la grossesse ?
  • Existe-t-il des traitements pour le TDAH qui ne comprennent pas de médicaments et qui pourraient être utiles ?

Listes de médicaments sûrs pendant la grossesse

De nombreux sites Internet affichent des listes de médicaments qui peuvent être pris sans danger pendant la grossesse. Mais pour beaucoup de ces médicaments, on ne dispose pas de suffisamment d’informations pour déterminer leur innocuité ou leur risque pendant la grossesse. Ne prenez pas de décisions concernant la prise de médicaments pendant la grossesse en vous basant sur les listes que vous trouvez en ligne. Utilisez plutôt ces listes comme point de départ pour discuter avec votre médecin. N’arrêtez pas ou ne commencez pas à prendre un médicament dont vous avez besoin sans en parler d’abord à un professionnel de la santé. Une conversation avec ce dernier peut vous aider à vous assurer que vous ne prenez que ce qui est nécessaire.

Exposition accidentelle

Parfois, les femmes prennent des médicaments avant de réaliser qu’elles sont enceintes. Dans ce cas, elles peuvent s’inquiéter des effets du médicament sur leur futur bébé. La première chose à faire pour une femme enceinte ou qui envisage de l’être est d’en parler à son médecin. Certains médicaments sont dangereux lorsqu’ils sont pris pendant la grossesse, mais d’autres sont peu susceptibles de causer des dommages.

Traitements non médicamenteux du TDAH

Lorsque vous discutez de votre plan de traitement du TDAH avec votre médecin, vous pouvez vous renseigner sur les traitements non médicamenteux du TDAH qui pourraient convenir avant ou pendant la grossesse, en plus ou à la place des médicaments. Vous pouvez discuter avec votre médecin des traitements non médicamenteux suivants :

La thérapie cognitivo- comportementale.

Des traitements cognitivo-comportementaux efficaces ont été développés spécifiquement pour le TDAH. Ils visent à aider les personnes à développer leurs compétences exécutives, notamment la gestion du temps, l’organisation et la planification, et peuvent être proposés en groupe ou individuellement. En savoir plus sur la thérapie cognitivo-comportementale pour les adultes atteints de TDAH.

Coaching

Le coaching aide les adultes à gérer leur comportement dans tous les domaines de leur vie, tout en bénéficiant de la responsabilité et du soutien de leur coach pour les aider à suivre leurs plans. Les coachs utilisent des questions-réponses pour vous aider à fixer des objectifs réalistes et spécifiques, à élaborer des plans d’action et à décider de ce qui vous aide et de ce qui vous empêche d’atteindre vos objectifs. En savoir plus sur le coaching pour les adultes atteints de TDAH.