Comment le TDAH est-il traité chez les enfants et les adultes ?

Il peut être difficile d’apprendre qu’il n’existe pas de remède pour le TDAH. Mais les symptômes peuvent être gérés et traités avec succès.

Avec un traitement approprié, vous pouvez vous attendre à voir des améliorations dans vos performances scolaires ou professionnelles et vous pouvez également remarquer que vos relations, votre confiance et votre estime de soi s’améliorent.

Bien que le traitement du TDAH soit souvent associé à la prescription de médicaments, ce n’est pas le seul traitement disponible. La thérapie, les aménagements spéciaux, les compétences sociales et les changements de mode de vie peuvent également contribuer à réduire les symptômes du TDAH.

Stratégies comportementales du tdah

En fait, des études ont montré que la manière la plus efficace de traiter le TDAH est d’associer des médicaments et des interventions comportementales.

Médicaments pour traiter le TDAH

La médication est le traitement le plus courant du TDAH. Si vous ou votre enfant recevez une prescription de médicaments, il est important de surveiller vos symptômes et de signaler tout effet secondaire. Grâce à ces informations, votre médecin peut ajuster la prescription jusqu’à ce qu’il trouve la bonne dose thérapeutique.

Les deux principaux groupes de médicaments utilisés pour traiter le TDAH sont les stimulants et les non-stimulants.

Stimulants

Il peut sembler contre-intuitif de prescrire un stimulant à une personne hyperactive. Cependant, les stimulants réduisent l’hyperactivité et l’impulsivité et augmentent l’attention.

Les stimulants courants comprennent :

Adderall (amphétamine et dextroamphétamine).
Concerta (méthylphénidate à libération prolongée)
Dexedrine (dextroamphétamine)
Focalin (dexméthylphénidate)
Metadate (chlorhydrate de méthylphénidate)
Ritalin (méthylphénidate)

Non-stimulants

Bien que les stimulants soient généralement les premiers médicaments prescrits pour traiter le TDAH, il arrive qu’un non-stimulant soit utilisé à la place. Ce choix peut être fait si vous ou votre enfant avez subi des effets secondaires négatifs avec les stimulants, ou si l’on craint un abus de stimulants. Parfois, votre médecin peut vous prescrire à la fois un stimulant et un non-stimulant.

Voici des exemples de médicaments non stimulants :

Strattera (atomoxétine)
Wellbutrin XL (chlorhydrate de bupropion)
Guanfacine (Intuniv)
Clonidine (Catapres)

Stratégies comportementales

L’environnement joue un rôle important dans la gestion des symptômes du TDAH. Un environnement non organisé et non structuré peut aggraver les symptômes. En revanche, un environnement structuré, non encombré et prévisible peut être d’un grand secours.

Voici quelques exemples de stratégies comportementales qui fonctionnent pour les enfants et les adultes atteints de TDAH :

Établir des routines : L’établissement de routines simples et prévisibles tout au long de la journée permet d’accomplir les tâches nécessaires sans panique de dernière minute. Une routine saine le matin, l’après-midi et le soir peut décrire les étapes nécessaires pour accomplir les tâches.

Créer des listes de contrôle : Une liste de contrôle peut être établie pour tout processus à plusieurs étapes qui semble compliqué ou stressant. Elle sert d’aide-mémoire et vous aide, vous ou votre enfant, à vous sentir organisé. Par exemple, vous pouvez coller à la porte d’entrée une liste de contrôle énumérant toutes les choses dont vous ou votre enfant avez besoin pour la journée.

Utiliser des minuteurs : Pour vous aider, vous ou votre enfant, à être attentif à vos devoirs ou à un projet de travail, réglez un minuteur sur 15 minutes (indiquant un temps de concentration dédié). Lorsqu’il sonne, faites une petite pause, puis réglez à nouveau votre minuteur.

Régler des alarmes : Vous pouvez régler des alarmes pour vous rappeler, à vous ou à votre enfant, de prendre vos médicaments ou de quitter la maison. Les alarmes peuvent être valorisantes car elles réduisent le besoin de rappels de la part des autres.

Créer des tableaux : S’il y a un comportement ou une habitude que vous voulez inclure dans votre journée, faites un tableau avec les jours de la semaine. Chaque fois que vous adoptez ce comportement, par exemple, vous vous lavez les dents, vous obtenez une étoile. Les enfants comme les adultes trouvent cela gratifiant, et cela sert de rappel et de motivation pour accomplir la tâche.

Utilisation de planificateurs : L’utilisation d’un agenda aide à comprendre le passage du temps et ce qui est prévu pour la journée, et permet de marquer les échéances, comme la date à laquelle les devoirs doivent être rendus.

Les 6 étapes du changement de comportement

Formation comportementale des parents

Certains parents pensent qu’ils ont en quelque sorte “échoué” en tant que parent s’ils ont besoin d’une formation, mais ce n’est pas le cas. La formation des parents enseigne aux parents d’enfants atteints de TDAH les compétences nécessaires pour gérer le comportement de leurs enfants à la maison.

La formation des parents offre un soutien émotionnel tout en enseignant des techniques de discipline spécifiques qui se sont avérées efficaces pour réduire les problèmes de comportement des enfants atteints de TDAH. Les parents apprennent souvent à établir des règles claires, à appliquer des conséquences cohérentes et à structurer davantage la journée de leur enfant.

Ils apprennent également des stratégies de modification du comportement, comme l’utilisation de systèmes de récompense pour motiver les enfants à faire leurs tâches et leurs devoirs. Enfin, ils apprennent à appliquer des conséquences naturelles et logiques de manière efficace.

Formation aux compétences sociales

Les compétences sociales peuvent souvent causer des problèmes aux personnes vivant avec le TDAH, car les symptômes du TDAH peuvent entraîner un comportement qui semble impoli.

Les symptômes du TDAH peuvent entraîner un comportement qui semble impoli, par exemple ne pas remarquer les signaux non verbaux subtils, interrompre impulsivement un interlocuteur ou regarder par la fenêtre lorsque quelqu’un parle. Un autre exemple est le fait de dépasser les limites physiques en se tenant trop près des gens.

Aucun de ces comportements n’est fait pour être intentionnellement impoli, et la famille et les amis proches le comprennent. Cependant, il peut être difficile de se faire des amis, de réussir au travail ou de sortir avec des hommes sans développer de nouvelles aptitudes sociales.

L’apprentissage des compétences sociales peut faire partie d’une thérapie cognitivo-comportementale (TCC), en groupe ou avec un thérapeute individuel, ou un coach TDAH peut enseigner ces compétences.

Conseil et psychothérapie

Les recherches ont montré que la thérapie cognitivo-comportementale est efficace pour les personnes atteintes du TDAH. Elle aide à développer de nouvelles façons de se comporter dans le monde. Elle aide à développer de nouvelles façons de se comporter dans le monde. Il est important de noter qu’elle aide également à surmonter la honte et le manque d’estime de soi qui touchent de nombreuses personnes atteintes du TDAH.

Travailler avec un conseiller ou un thérapeute peut être un moyen utile d’aborder les problèmes qui résultent de la vie avec le TDAH, notamment la perte d’emploi et les problèmes relationnels. Cela peut également être utile pour les personnes qui vivent avec des conditions coexistantes, comme la dépression et l’anxiété.

Il peut être extrêmement bénéfique de parler avec un professionnel de la santé qui connaît bien le TDAH afin de trouver les meilleurs mécanismes d’adaptation pour vous.

Coaching

Créer plus de structure dans votre vie pourrait vous aider à gérer vos symptômes. Mais il est difficile d’établir une routine cohérente et de s’organiser quand on souffre du TDAH.

Les coachs TDAH peuvent vous aider à créer cette structure. Ils peuvent également vous aider, vous ou votre enfant, à fixer des objectifs, à développer de nouvelles habitudes, à acquérir de nouvelles compétences et à les intégrer dans votre vie.

Le coach peut également faire office de “doublure corporelle”. Un double corporel est une personne qui vous tient compagnie pendant que vous effectuez une tâche difficile.

De nombreuses personnes atteintes du TDAH ont du mal à accomplir des tâches ennuyeuses, banales ou à étapes multiples, comme le ménage, le désencombrement et la déclaration d’impôts. Elles peuvent remettre à plus tard le début d’une tâche ou se laisser distraire et laisser un projet à moitié terminé.

Un double corporel se trouve dans la même pièce que vous pendant que vous effectuez ces tâches. Sa présence physique vous aide à rester concentré sur la tâche et réduit l’anxiété que vous pouvez ressentir.

Groupes de soutien

Les groupes de soutien offrent une formation, un soutien émotionnel et des encouragements aux parents d’enfants atteints du TDAH et aux personnes atteintes du TDAH. Le fait d’être avec des personnes qui comprennent vos difficultés, sans même que vous ayez à les expliquer, peut vous apporter un grand réconfort et un sentiment d’appartenance.

Les groupes de soutien sont également un excellent endroit pour connaître les ressources disponibles dans votre région, comme un médecin spécialisé dans le TDAH. Parfois, les groupes de soutien ont des conférenciers invités, et d’autres fois, vous pouvez simplement partager vos expériences.

Accommodements

Lorsqu’une personne a reçu un diagnostic officiel de TDAH, elle a droit à des aménagements . Cela signifie qu’un enfant peut bénéficier d’aménagements à l’école et qu’un adulte peut en bénéficier sur son lieu de travail.

Certaines personnes sont gênées de demander des aménagements parce qu’elles ne veulent pas attirer l’attention sur elles ou qu’elles ont l’impression de faire des histoires. Cependant, les aménagements sont là pour vous aider. Elles créent l’environnement le plus utile possible pour que tu puisses obtenir les notes dont tu es capable et faire ton meilleur travail.

Parmi les exemples de mesures d’adaptation pour les élèves, citons l’aide à la prise de notes en classe, l’enregistrement des cours et la possibilité de passer un examen dans une salle tranquille. Parlez-en au professeur de l’école ou au centre pour étudiants handicapés pour obtenir plus d’informations sur la façon de prendre ces dispositions.

Parmi les exemples d’aménagements sur le lieu de travail, citons le port d’un casque anti-bruit ou des horaires flexibles. Vous pouvez également apposer un panneau “Ne pas déranger”, même si ce n’est pas la politique du bureau. Parlez à votre patron ou aux ressources humaines des aménagements du lieu de travail qui pourraient vous aider.

Modifications du mode de vie

Les changements de style de vie peuvent aider les symptômes du TDAH. Il s’agit notamment de faire de l’exercice régulièrement, d’avoir une alimentation saine, de dormir suffisamment et de pratiquer des techniques de réduction du stress.

Une bonne façon d’intégrer ces changements de mode de vie dans votre vie est de les rendre aussi agréables que possible, car la motivation est un élément important du TDAH. Par exemple, choisissez un exercice qui est amusant pour vous et qui ne ressemble pas à une autre ” tâche à accomplir ” sur votre liste.

Éducation

Apprendre autant que possible ce qu’est le TDAH et comment il vous affecte, vous ou votre enfant, est probablement la partie la plus importante du processus de traitement.

Les difficultés à réguler l’attention, à contrôler les impulsions et l’hyperactivité sont les principaux symptômes du TDAH, mais comment se manifestent-elles dans la vie de votre enfant ou la vôtre ? Par exemple, votre enfant rêvasse-t-il et rate-t-il les instructions, ou est-il impulsif et susceptible de courir dans la rue sans regarder ? Lorsque vous êtes précis quant aux principaux problèmes liés au TDAH, cela peut vous aider à vous orienter dans les options de traitement.

Heureusement, il existe plus d’informations sur le TDAH que jamais auparavant. Vous pouvez vous renseigner sur ce site, des livres et des podcasts.

Approches thérapeutiques complémentaires

Il existe une variété de traitements complémentaires qui ont été étudiés pour le TDAH. Aucun n’a été démontré de manière concluante comme étant plus efficace que le traitement conventionnel. Il est important de discuter de toutes ces approches thérapeutiques complémentaires avec votre médecin et les professionnels de la santé mentale avant de les commencer.

Voici quelques traitements complémentaires qui ont été examinés pour le TDAH :

  • Acides gras oméga-3
  • Mélatonine
  • Ginkgo Biloba
  • Millepertuis
  • Acupuncture
  • Thérapies de méditation et yoga
  • Neurofeedback